Home » Mini nouvelles » Emotion » A toi, Papa

A toi, Papa

Jeu-ete

C’est le début de l’été. Comme chaque année, toute la famille a pris la direction du sud pour rejoindre notre grande maison au bord de la Méditerranée. Depuis que Tante Gertrude est décédée et qu’elle a laissé à Maman ce bel héritage, nous y avons passé les plus beaux étés de notre vie.

Ça fait dix ans que nous venons et je ne m’en lasse pas. Je flâne sur la plage, les pieds nus. Je regarde l’horizon, et je te vois, Papa, accompagné de Benji et de Max, nos deux chiens. Comme tous les ans, tu les as emmenés se rafraichir dans l’eau.

Les deux compères courent à perdre haleine, nagent, se secouent, et t’éclaboussent. Tu ris à gorge déployée. Je baisse les yeux, et je pense à toi. Papa, tu me manques tellement. L’hiver dernier, tu es tombé gravement malade et tu nous as quittés en si peu de temps. Je regarde à nouveau l’horizon mais ton image s’est évanouie dans mes souvenirs.

Tout à coup, des aboiements retentissent derrière moi. C’est Benji et Sam. Ils courent à toute allure sur la plage et s’envolent d’un même seau vers les vagues. Aujourd’hui, ils courent en ton honneur, ils te saluent à leur façon. Je regarde vers le ciel, un nuage passe. Il est tout blanc, et je reconnais ton visage qui me sourit et me fait un clin d’œil. A ta façon, tu es toujours là.

Ce texte a été réalisé dans le cadre d’un atelier proposé par “La petite fabrique d’écriture

Advertisements

2 thoughts on “A toi, Papa

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s