Home » Mini nouvelles » Humour » Vers la lumière

Vers la lumière

Ce texte a été écrit dans le cadre de l’atelier d’écriture “Amoureux de la plume”.

Stéphanie était prête à tirer. Elle souleva son club de golf et envoya valser la balle très loin, mais pas dans la direction du trou. Le projectile partit dans la forêt environnante.

“Je n’y arriverai jamais, s’exclama-t-elle ! C’est trop difficile

–  Mais non, la rassura son moniteur. Concentres-toi !”

Elle se remit en position et tira de nouveau. Cette fois, la balle prit la bonne trajectoire.

– Bravo, cria son moniteur !

* * *

Au milieu des arbres, Roland était penché au-dessus du sol. Il semblait chercher quelque chose.

“Monsieur ! Cette zone n’est pas sécurisée ! Sortez immédiatement.”

Roland se retourna et aperçut un homme qui courait vers lui.

“Mais je …”

CHTOC ! La balle le frappa derrière le crâne. Il s’écroula. Quelques minutes plus tard, il ouvrit les yeux, se releva et fit quelques pas. Une sensation étrange de flottement le submergea. Il se retourna comme appelé par une force invisible et écarquilla les yeux. Son corps était étendu sur le sol, inerte. Autour de lui, les pompiers s’affairaient, essayant de le réanimer.

“Je suis mort, s’interrogea-t-il ? Mais que s’est-il passé ?”

Un vortex lumineux s’ouvrit devant lui.

“Non ! Je ne veux pas mourir, cria-t-il !
– C’est trop tard, répondit une grosse voix.
– Mais que s’est-il passé ?
– Un accident ! Une balle de golf t’a percuté le crâne. Viens ! Tu seras heureux ici. La vie y est bien plus douce que sur Terre.”

Attiré comme un aimant, Roland avança vers la lumière. Il se sentit soudain, apaisé, conquis, envahi par un bien-être intérieur. Il traversa un immense tunnel et se retrouva au milieu des nuages. Face à lui, assis sur un gigantesque trône, un géant à barbe l’attendait.

“Bien, nous allons consulter ton dossier dit le géant en ouvrant un grand livre à reliure ancienne.
– Mon dossier, demanda Roland, intrigué ?
– Hum ! Je vois ici que tu as quitté ta femme quand elle était enceinte et qu’elle s’est suicidée quelques jours plus tard.
– Quoi, demanda Roland, incrédule ? Mais je l’ignorais !
– Je ne veux pas le savoir, répliqua le géant. Pour toi, ce sera les ténèbres !”

Le géant tira sur la manette placée à côté de son siège et Roland tomba vers les flammes de l’enfer, en hurlant.

Advertisements

5 thoughts on “Vers la lumière

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s